Contrat de progression personnelle (CPP) : mode d’emploi

La quête de sens est un élément central de nos préoccupations actuelles.

Quel est le “pour quoi” de nos vies ? Où allons-nous ? Qui sommes-nous ? Quelles sont nos forces et nos faiblesses ? Comment saurons-nous que avons réussi ? ou plutôt “c’est quoi pour nous une vie réussie” ?

Le fait est que pour la plupart d’entre nous, il est plus simple de s’oublier dans un tourbillon d’activités ininterrompues que de s’arrêter pour réfléchir et tenter de trouver des réponses à ces questions qui, entre nous, nous font peur.

Mon intention ? Vous guider pas à pas sur le chemin d’une méthode concrète qui vous permettra d‘apprendre de votre passé, de faire le point sur votre présent et de jalonner les étapes de votre avenir : Un avenir voulu et non subi.

Certes, le monde est chaotique et en perpétuelle évolution. Toutefois, vous seul tenez le cap de votre vie, tel le navigateur solitaire au milieu de la tempête.

Le monde est un océan déchaîné, votre vie un frêle esquif maintenu à flot par votre volonté, vos rêves la destination à atteindre en dépit des éléments. Prêts à prendre la barre ?

Photo by Jonathan Smith on Unsplash

1. D’où je viens ?

Nous sommes le résultat de nos expériences. Chacune d’entre elle, quelle que soit sa nature, nous construit petit à petit. Le “moi” d’aujourd’hui est sensiblement différent du “moi” d’hier ou encore du “moi” de demain. Toutefois, la façon dont je vais me construire ne dépendra pas de la seule nature de mes expériences. Entrera en ligne de compte le filtre au travers duquel je perçois le monde, les autres ainsi que moi-même : mes croyances.

Une croyance c’est quoi ?

Une petite histoire pour illustrer : Marc a 5 ans et il adore jouer à l’aventurier intrépide dans le salon de ses grands parents. Alors qu’il tente de se faufiler sous un guéridon, il fait tomber le vase posé dessus “CRAC !” La précieuse porcelaine est en miettes. La grand-mère de Marc, alertée par le bruit, arrive précipitamment et s’écrie “Mon vase chinois ! Marc ! Tu es si maladroit”. Le jeune garçon enregistre donc le message :”J’ai fait tomber le vase car je suis maladroit”. Plus tard dans sa vie, Marc sera qualifié de la sorte lors d’autres accidents et à chaque fois, cela ancrera un peu plus dans son esprit l’idée qu’il est une personne malhabile…à tel point qu’il pourra être amené à refuser certaines tâches ou activités en invoquant son prétendu handicap.

Autre exemple, cette fois-ci positif : depuis que je suis tout petit, mes parents n’ont cessé de me répéter que j’étais quelqu’un de sociable car je me faisais facilement des amis. Je suis tellement imprégné de cette croyance qu’à chaque fois que je croise des inconnus et que j’hésite à entrer en contact, je me ressaisis immédiatement en me disant : “Allons, tu es quelqu’un de sociable, va leur parler!”

Une croyance est donc un jugement que nous portons sur nous-même, les autres et le monde qui nous entoure. Ce jugement, c’est nous qui l’attribuons et il nous rassure quant au déroulement logique des choses. J’irai même plus loin en vous disant que la croyance est une façon pour nous d’offrir une réalité à nos désirs.

Offrir une réalité à la réalité

Pour répondre le plus précisément possible à la question de votre passé, je vous invite à faire abstraction du filtre de vos croyances en vous basant uniquement sur des éléments factuels ainsi que sur les émotions que vous ressentez en y pensant. Pour commencer votre Contrat de Progression Personnelle, il vous faudra définir un point de départ. Libre à vous de le choisir. Comme c’est la première fois que vous faites cet exercice, voici une petite astuce pour vous aider à établir votre plan.

Reproduisez l’exemple ci-dessous en y intégrant les événements marquants que vous souhaitez y faire figurer.

Pour chaque événement marquant, connectez-vous aux émotions qu’il génère en vous pour l’évaluer en fonction de sa positivité. Une fois le graphique réalisé, analysez-le en réfléchissant un peu plus profondément à chaque point :

  • pourquoi était-ce positif ?
  • pourquoi était-ce négatif ?
  • qu’est-ce que cela m’apprend sur moi ?

Vous pouvez ainsi, en développant chaque point, réaliser une rétrospective de votre passé et découvrir en quoi vos expériences vous ont permis de grandir.

Photo by Pascal Habermann on Unsplash

2. Où j’en suis ?

Seconde question de votre contrat de progression personnelle, le “où j’en suis ?” a pour objectif de situer votre progression personnelle au sein du tableau mouvant de la réalité.

Au vu de ce que je sais et de ce que j’ai vécu, qu’est-ce qui est important pour moi ? quelles sont les valeurs qui me définissent ? Ai-je identifié des points d’amélioration ? Ai-je identifié des freins à mon évolution ?

La réflexion pourrait se limiter au niveau personnel mais j’aime à penser que l’on peut l’élargir au monde environnant. Dans ce cas, nous pourrons compléter les questions précédentes par : quelles sont les tendances que j’observe :

  • En moi
  • Dans mon environnement proche
  • dans mon environnement professionnel
  • dans mon pays
  • dans le monde

Parce que j’ai appris sur moi et que j’ai identifié ce qui se passait tout autour, je suis à même de pouvoir aborder la question suivante.

3. Où ai-je envie d’aller ? Qu’ai-je envie de réaliser ?

Arrivé à ce stade, vous êtes à la croisée des chemins. Libre à vous de choisir lesquels vous voudrez emprunter. Il n’y a pas de bon ou mauvais chemin car chacun d’entre eux est une expérience qui viendra vous enrichir. Toutefois, choisissez en tenant compte de vos valeurs, de vos aspirations, de vos enjeux et de votre environnement. Où souhaitez-vous vous projeter ? Quel objectif à du sens pour vous ? Soyez ambitieux ! Toutefois donnez du réalisme à cette ambition en lui offrant une temporalité précise (dans 3 mois ? Dans 6 mois ? Dans 1 an ?). Si vous réalisez votre premier contrat de progression personnelle, je vous recommande de définir une temporalité comprise dans une fourchette de 3 à 6 mois.

Photo by Ethan Sykes on Unsplash

4. Comment j’y vais ?

Maintenant que vous savez où vous voulez aller, il est temps de faire un pas supplémentaire sur le chemin de la concrétisation. Définissez les étapes à franchir pour atteindre chaque objectif. Encore une fois, n’ayez pas peur d’être précis. Vous pouvez vous aider en plaçant des étapes intermédiaires qui vous offriront des victoires rapides (quick-win). Ces dernières représentent un réel boost pour votre motivation. De plus, plus le chemin sera long, plus vous aurez besoin de victoires rapides pour entretenir moral et énergie.

5. Comment je sais que j’y suis arrivé ?

Voilà une question qui interpelle et interroge ! La première fois que j’ai réalisé mon contrat de progression personnelle, je l’ai balayée de la main en déclarant que “je saurai bien quand j’y serai !”. Le fait est que répondre à cette question implique de se projeter dans l’avenir de façon tangible et sérieuse. Où serais-je dans 3 mois ? Quel sera mon quotidien ? Quels seront les éléments factuels qui prouveront que j’ai atteint mon but ? Imaginer son avenir de façon claire et précise permet de générer “la tension créatrice”, cet élastique invisible tendu entre votre présent et l’avenir dont vous rêvez. Plus votre vision sera claire, plus la force d’attraction sera puissante, plus vous augmenterez vos chances d’atteindre vos objectifs.

Photo by Mantas Hesthaven on Unsplash

À l’issue du premier cycle de Contrat de Progression Personnelle

Quand vous arriverez au terme de la temporalité de votre CPP, viendra l’heure du bilan. Il est probable que l’ensemble de vos objectifs ne soient pas atteints. Si tel est le cas, ce n’est pas grave. C’est l’occasion de prendre conscience de vos limites. Peut-être vous êtes-vous fixés trop d’objectifs ou peut-être que le temps imparti était trop court…peut-être aussi que certains de vos objectifs ne sont pas suffisamment ancrés pour que votre esprit leur accorde de l’importance.

Si la concordance entre la temporalité et les objectifs est parfaite, tant mieux ! Toutefois, posez-vous la question : “ai-je été assez ambitieux ?” Personnellement j’aime que mon CPP s’achève sur un léger sentiment d’inachevé. Cela me donne envie de poursuivre l’aventure car si l’objectif est important, le voyage l’est encore plus. Chose intéressante, la fin de votre CPP constitue le début du prochain.

Vous avez les outils, à vous de jouer maintenant !

Si toutefois, vous rencontrez des difficultés dans la réalisation de votre CPP, que vous souhaitez approfondir certains points ou tenter une approche plus spécifique, l’équipe SezamUp sera ravie de vous accompagner activement dans ce processus à l’échelle individuelle ou collective.




S'abonner à Sezam'Up

Partager cet article